Quelles sont les garanties d’une prévoyance pour les indépendants ?

En cas d’aléas de la vie, il est capital de pouvoir se protéger ainsi que sa famille. En tant que travailleur indépendant, souscrire à un contrat de prévoyance vous apporte donc une protection financière. Quelles sont les garanties qu’on peut retrouver au sein d’une prévoyance pour les indépendants ?

La garantie pour le maintien de salaire

Dans les contrats de prévoyance pour les indépendants, le maintien de salaire fait partie des garanties essentielles à retrouver. Il permet, lors d’un accident ou d’une maladie de recevoir une indemnisation journalière afin de compenser la perte de revenus. Si vous cliquez sur le site ci, vous allez pouvoir comparer les meilleures prévoyances du marché. Par rapport au maintien de salaire, vérifiez le délai de franchise, qui peut parfois être long. Assurez-vous aussi de la durée de versement des indemnités qui n’excède généralement pas 3 ans.

A lire en complément : L’assurance responsabilité civile pour étudiants, pour étudier en toute sérénité

L’assurance frais généraux

Cette garantie peut être proposée seule ou en option, et elle couvre les frais généraux du travailleur indépendant durant un arrêt de travail. Il peut s’agir des frais de personnel, des primes d’assurance, des loyers ou d’une location de matériel. La compensation est souvent plafonnée et versée sur une durée limitée. Il est aussi possible qu’elle intègre une période de franchise.

La garantie invalidité pour indépendants

Quand vous souscrivez à un contrat de prévoyance pour indépendants, l’assurance invalidité prévoit le versement d’une rente au travailleur ne pouvant plus exercer son métier. Son montant est calculé en fonction du taux d’invalidité qui est déterminé après une expertise médicale ou un barème prévu dans l’accord. Une invalidité permanente et totale (IPT) équivaut à un taux d’incapacité supérieur ou égal à 66 %. 

A lire en complément : Banque éthique : une alternative écologique aux banques traditionnelles

Pour une invalidité permanente et partielle (IPP), le taux d’incapacité est compris entre 33 et 66 %. Au-dessous de 33 %, l’invalidité ne donne lieu à aucune prestation. Une couverture de l’invalidité dès 15 % au lieu de 33 % peut cependant être choisie comme option. Trois types de barèmes peuvent être employés dans le cas d’une garantie invalidité. Soit le barème fonctionnel, soit le barème professionnel ou encore le barème croisé.

Le capital décès

Cette garantie de prévoyance pour indépendants prévoit de verser aux bénéficiaires inscrits au contrat, un capital défini à la souscription par l’assuré. Le montant est compris entre 100 et 400 % du revenu de référence avec un standard de marché à 300 %. Il peut également être versé à l’assuré en cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA). 

Dans la garantie de base, on peut inclure un forfait frais d’obsèques et une garantie double effet. Comme options, il est possible de bénéficier d’une garantie accident, d’une rente de conjoint ou d’éducation. Les proches du travailleur pourront ainsi recevoir le versement d’un capital supplémentaire ou d’un pourcentage du capital assuré.

Previous post Banques pros mobiles : quelles sont les différences avec les banques traditionnelles ?
Next post Guide complet sur le diagnostic immobilier à Nancy